Comment trouver des arguments pour un texte argumentatif ?

Pour convaincre comme vendre, la construction d’un texte argumentatif défend ce que vous présentez.

Aidez-moi à rédiger mes documents administratifs

A découvrir également : Comment dire un discours ?

Afin de mettre en évidence vos arguments comme il se doit, et de donner à vos documents la force qu’ils méritent, Officéo vous propose un résumé des meilleures pratiques pour rédiger un texte informatif, appliqué à l’univers administratif. Conseils pour bien choisir vos arguments , conseils de rédaction et liste de contrôle ultime pour tout protéger : préparez-vous à briller.

Sommaire

A lire aussi : Comment faire un album photo avec PhotoBox ?

  • Choisir les bons arguments pour convaincre
  • 12 conseils pour rédiger un texte argumentatif
  • Liste de

  • contrôle pour protéger votre argumentation

Choisir les bons arguments pour convaincre

Un document bien pensé et bien écrit favorise les affaires dynamique. Alors, comment présentez-vous vos dossiers, convainquez-vous les autres d’accepter vos propositions ? Voici quelques règles simples pour vendre efficacement vos idées.

Dans les affaires, il faut parfois préparer des arguments pour une cause particulière. Celui qui écrit doit convaincre d’adhérer à son point de vue, et éventuellement d’un suivi des recommandations s’il y en a. L’efficacité du texte dépend du soin apporté à votre préparation.

Questions préparatoires

Votre

(vos)

interlocuteur (s) se posera des questions lors de la réception du texte. Les anticiper vous permet de guider votre texte, même votre stylo.

  • En quoi consiste votre proposition ?
  • Quels en sont les avantages ?
  • Combien cela va-t-il coûter ?
  • Quels sont les faits, les chiffres, les prévisions, les hypothèses sur lesquelles repose votre déclaration ?
  • Pourquoi changer la méthode ? Comment le changement affectera-t-il les habitudes de travail ?
  • En quoi cette proposition est-elle une meilleure alternative ?
  • Comment se dérouleront les changements ?
  • Des obstacles sont-ils prévus ? Comment seront-ils surmontés ?
  • Des solutions de rechange sont-elles explorées ?
  • Qui mettra en œuvre cette proposition, et quand ?

12 conseils pour rédiger un texte argumentatif

1 — Passez en revue les points principaux de votre

sujet

Votre position doit être claire et affirmée. En affaires, un pitch peut être basé sur de nombreux facteurs. De l’avis à exprimer suite à un conseil d’administration, de la défense d’un projet à retracer jusqu’à votre discours au CHSCT ou de la mise en place d’un nouveau processus au bureau. L’essentiel est qu’un texte se concentre sur un sujet.

2 — Développer la

thèse choisie

Une fois que votre position est clairement établie, détaillez les arguments cela viendra étayer votre point de vue, sans passer à l’écriture pure.

3 — Construire un

plan clair et logique

Comme lors d’un examen où l’on vous a demandé de répondre à un sujet précis pour vous marquer : cette fois, vous devez argumenter en fonction des idées précédemment choisies. De la même manière que votre notation était basée sur la disposition générale de votre texte à l’école, vos lecteurs jugeront de la force de vos arguments concernant leur présentation générale et leur cohérence. Rien de mieux pour éclaircir vos idées.

4 —

Transitions de formatage

Vous mettez en évidence la succession de vos idées grâce à une transition soignée. La clarté de votre discours apparaît, les phrases sont plus agréables à lire, le message est mieux compris.

5 — Utilisez des

connecteurs logiques

sans en abuser. La fluidité compte plus que le besoin de connecteurs toutes les deux phrases. Si nécessaire, lisez votre texte à haute voix ou faites le relire par une tierce personne afin d’avoir un aspect extérieur.

6 — Illustrez vos

arguments

Une image vaut mieux qu’un millier de mots. Afin de ne pas perdre l’interlocuteur, un exemple précis au sein de votre entreprise est toujours utile. Vous expliquez votre point de vue, sans fatiguer le lecteur et en donnant du poids à votre argument.

7 — Citation d’autres personnes ou

faits

Un peu comme une illustration par exemple, donner des informations ou des citations précises a un impact sur le sentiment général de votre texte. Vous ajoutez de l’autorité à l’argument, vous gagnez la confiance du lecteur et/ou des auditeurs.

8 — Utilisez un

vocabulaire clair. Le

jargon est fait pour les jargonniers. S’adresser à un collègue ou à une équipe en particulier au sein de votre entreprise ne signifie pas avoir à restreindre la compréhension. Certains acronymes peuvent vous être connus et évidents, tandis que d’autres n’en auront jamais entendu parler.

Les noms d’outils, les qualifications, les procédures ou les documents internes apparaient-ils ? Assurez-vous d’expliquer que chaque terme dit « jargonneux » lorsque ceux-ci doivent absolument être utilisés. Le dépliage d’un acronyme ou la qualification d’une fonction entre parenthèses ajoute quelques mots à votre texte, mais simplifie grandement la compréhension du sujet.

9 — Privilégiez les

phrases courtes

Le

français tolère les phrases longues, le lecteur un peu moins. Si un texte est long, les phrases interminables et les mots explosés, voulez-vous aller jusqu’au bout ? C’est peu probable. Si vous êtes contraint et forcé, vous le faites, est-ce que vous garderez une expérience agréable ? En gardant à l’esprit le but de votre texte argumentaire, veillez à ne pas perdre l’interlocuteur en cours de route. Obtenez droit au but.

10 — Éviter un « je »

systématique

Les formules impersonnelles sont plus appropriées dans un cadre formel. Dans les affaires ou dans les situations formelles, les tournures personnelles doivent être évitées.

11 — Prenez soin de l’

introduction

L’introduction peut être présentée de la manière suivante : sujet apporté, sujet posé, thèse puis sujet divisé. Les approches scolaires avec annonce de plan doivent être utilisées avec soin. Si nécessaire, rédigez une phrase qui résume la partie impliquée pour annoncer un plan. Des formules telles que « En premier lieu » ou « Dans la deuxième partie » ne sont pas recommandées : encore une fois, allez droit au but.

12 — Guérir la

conclusion

Un résumé de l’argument donne toujours une bonne conclusion. Dans le cas d’un texte argumentatif, l’ouverture du sujet n’a aucune raison apparaissent. Votre point de vue est énoncé et, en conclusion, vous auriez dû arriver au bout de vos idées sans avoir besoin de réfléchir davantage au lecteur.

La conclusion doit rester positive. Il indique clairement ce que vous voulez que le conseil d’administration, le comité ou votre personnel fasse.

Liste de contrôle pour protéger votre terrain

  • Savez-vous ce que vous voulez obtenir ?
  • Croyez-vous en vos arguments ?
  • Est-ce que tous les faits rassemblés dans le texte écrit ont été vérifiés ?
  • Quels sont les arguments les plus solides ?
  • Quels sont les arguments contre votre argument ?
  • Pourquoi la situation doit-elle changer et comment votre texte argumentatif répond-il à un problème ?
  • Qui sera touché par vos arguments ? Les syndicats ? Un service particulier de l’entreprise ? Votre collègue de droite ?
  • Existe-t-il des solutions de rechange ?
  • Les aspects financiers ont-ils été abordés ?
  • Quelle est la meilleure période pour présenter votre texte argumentatif ?
  • Vos idées étaient bonnes au moment de la rédaction de cet article, sont-elles toujours bonnes ?

Pour aller plus loin sur ce sujet, perfectionner votre maîtrise ou revoir vos compétences, Officéo propose un contenu similaire :

  • Le secret d’une rédaction de texte efficace dans les entreprises
  • Rédiger un texte professionnel en 7 étapes simples

Besoin d’aide pour rédiger un un document administratif précis ? Et si vous déléguiez un peu, pour vous concentrer sur la fin ? Officéo s’occupe des ressources et vous reprenez votre cœur de métier.

Je suis intéressé

ARTICLES LIÉS