Quels sont les vaccins obligatoires pour les Maldives ?

MISE À JOUR : 15/11/2021

Le gouvernement a dévoilé les mesures prévues pour les voyages cet été, qui sont entrées en vigueur le 9 juin 2021, en même temps que le laissez-passer santé. Les pays ont été classés en 3 couleurs — vert, orange et rouge — en fonction de leur situation épidémique. Ce classement, susceptible de changer, attribue des règles différentes à chaque catégorie aux frontières françaises. Autre nouveauté, ces règles peuvent différer selon que le voyageur est vacciné ou non.

A lire également : Quel cadeau offrir à des fiançailles ?

Les ressortissants français, leur conjoint (marié, Pacsé ou partenaire cohabitant) ainsi que leurs enfants n’ont pas à présenter de raisons impérieuses s’ils souhaitent rentrer en France*. Des documents justificatifs tels que le livre de famille, le livre de l’union ou la preuve de vivre ensemble peuvent être demandés. Le conjoint de nationalité étrangère peut voyager séparément pour rejoindre son partenaire français en France. Il est également toujours possible de retour dans votre pays d’origine depuis la France sur présentation d’une pièce d’identité du pays en question au moment de l’embarquement.

Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas soumis à un test pour voyager en France. Les mesures appliquées aux adultes vaccinés s’étendent dans les mêmes conditions aux mineurs qui les accompagnent , qu’ils soient vaccinés ou non.

A voir aussi : Quelle île paradisiaque ?

*Voir l’ordonnance du Conseil d’État du 12 mars 2021

Illustration : Ministère de l’intérieur Les pays verts

Il s’agit de pays dans lesquels le virus circule de manière contrôlée et où aucun variant préoccupant n’a été détecté. Les pays de la zone européenne*, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Bahreïn, Canada, Chili, Corée du Sud, Hong Kong, Émirats arabes unis, Japon, Jordanie, Koweït, Liban, Nouvelle-Zélande, Qatar, Rwanda, Sénégal, Union des Comores, Taïwan, Uruguay et Vanuatu.

*La zone européenne comprend tous les pays de l’Union européenne ainsi que l’Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican.

Retournez en France

Depuis un pays vert, les voyageurs souhaitant se rendre en France n’ont pas besoin d’une raison impérieuse. Pour les personnes vaccinées présentant un calendrier de vaccination complet des vaccins approuvés par la France, aucune procédure particulière n’est requise. Toutefois, les personnes non vaccinées devront présenter au départ soit un certificat de récupération de plus de 11 jours et moins de 6 mois, soit un test PCR ou antigénique négatif datant en principe de moins de 72 heures. Toutefois, il n’existe qu’une seule exception pour les voyageurs non vaccinés en provenance d’Espagne, du Portugal, de Chypre, de Grèce ou des Pays-Bas. Dans ce cas, l’antigène ou le test PCR doit avoir été effectué moins de 24 heures avant le départ. Non des mesures de quarantaine, d’auto-isolement ou de dépistage obligatoires sont prévues à l’arrivée.

(voir le certificat de voyage ici)

En sortant de France

Les mêmes règles s’appliquent aux voyageurs vaccinés et non vaccinés. Il n’est pas nécessaire d’avoir une raison impérieuse de quitter la France pour un pays vert, sous réserve des règles du pays en question. Il est donc prioritaire de se renseigner sur les règles en vigueur dans le pays de destination . Par exemple, l’Australie a fermé ses frontières jusqu’à nouvel ordre et certains pays, tels que la Grèce, l’Espagne ou l’Italie, exigent des formulaires spécifiques.

Pays Orange

Ce sont des pays dans lesquels le virus circule davantage et sans la présence d’une variante préoccupante. Cette catégorie résiduelle concerne la grande majorité des États tels que le Royaume-Uni et la plupart des pays d’Asie et d’Afrique. Les États-Unis ainsi qu’Israël sont également dans le catégorie orange.

Retournez en France

Si vous êtes vacciné, vous n’avez pas besoin de raison impérieuse ou de test PCR ou antigénique avant de partir en France. Cela concerne donc les personnes en possession d’un calendrier de vaccination conforme aux vaccins approuvés par l’Union européenne. Aucune quarantaine, auto-isolement ou mesure de dépistage obligatoire n’est également requise à l’arrivée.

Si vous n’êtes pas vacciné, vous devrez présenter une raison impérieuse de pouvoir rentrer en France ainsi qu’un test de dépistage négatif pour un test PCR réalisé moins de 72 heures ou un test antigénique (TAG) réalisé moins de 48 heures avant le vol. doit nécessairement être âgé de moins de 24 heures . À votre arrivée, vous pouvez être soumis au hasard à un test antigénique et un auto-isolement de 7 jours est recommandé. Aucune quarantaine obligatoire n’est prévue.

(voir le certificat de voyage ici et déclaration d’honneur ici)

En sortant de France

Si vous êtes vacciné, vous n’avez pas besoin d’une raison impérieuse pour voyager dans un pays orange. Toutefois, vous devrez vous conformer aux exigences sanitaires de votre pays de destination.

Si vous n’êtes pas vacciné, vous devez, en plus de répondre aux exigences sanitaires de votre pays de destination, présenter une raison impérieuse de quitter la France.

(voir le certificat de voyage ici)

Les pays rouges

Il s’agit de pays dans lesquels la circulation du virus est active et où un variant préoccupant a été détecté. Les pays suivants sont concernés : Afghanistan, Brésil, Costa Rica, Cuba, Géorgie, Moldavie, Monténégro, Pakistan, Russie, Serbie, Suriname, Turquie et Ukraine .

Retournez en France

Si vous n’êtes pas vacciné, vous devez avoir une raison impérieuse de rentrer en France et de présenter un test négatif, PCR ou antigénique, datant de moins de 48 heures avant votre départ. À votre arrivée, vous serez soumis à un test antigénique et vous devrez respecter une quarantaine obligatoire pendant une période de 10 jours . Les personnes vaccinées ne sont pas soumises à ces règles.

(voir le certificat de voyage ici et le certificat d’honneur ici)

En sortant de France

Si vous n’êtes pas vacciné, vous aurez besoin d’une raison impérieuse pour vous rendre dans un pays « rouge » en plus de vous conformer aux exigences sanitaires du pays en question.

(voir le certificat de voyage ici)

Il est possible de consulter les conditions d’entrée et les mesures sanitaires de la plupart des États sur le site Web du ministère de l’Europe et des affaires étrangères ici.

Qui est considéré comme « vacciné » ?

Le voyageur doit avoir été vacciné avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne des médicaments, il s’agit de Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson . Le secrétaire d’État aux Français de l’étranger a confirmé que les personnes vaccinées avec le vaccin chinois ou russe devront se conformer aux mêmes exigences que celles qui ne le sont pas.

Ils doivent présenter une preuve de vaccination valide attestant de la vaccination complète  :

  • 2 semaines après la deuxième injection pour les vaccins à deux doses
  • 4 semaines après l’injection pour les vaccins à une injection 2 semaines après l’injection
  • pour les personnes qui ont déjà eu Covid et pour lesquelles une seule injection suffit.

La vaccination en France est ouverte à tous, français comme étrangers, résidant ou non en France et avec ou sans numéro de sécurité sociale.

Comment puis-je obtenir le laissez-passer santé ?

Pour les personnes vaccinées dans l’un des États membres de l’Union européenne, Albanie, Andorre, îles Féroé, Islande, Israël, Liechtenstein, Macédoine du Nord, Maroc, Monaco, Norvège, Panama, Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Irlande du Nord et Pays de Galles), Saint-Marin, Suisse, Turquie, Ukraine, Vatican.

Ces pays permettent d’obtenir le certificat numérique Covid de l’UE ou équivalent, qui est accepté en France.

Pour les personnes vaccinées en dehors des pays mentionnés

Les personnes vaccinées avec un vaccin approuvé par l’UE ont la possibilité de demander un code QR au ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Pour les personnes de nationalité étrangère

La procédure en ligne permettant aux ressortissants étrangers d’obtenir, pour les vaccins approuvés, la conversion d’un certificat de vaccin étranger en code QR français a été clôturée. Alors que les vacances de fin d’année approchent, votre sénatrice, Évelyne Renaud Garabedian, s’étonne de l’arrêt du processus et, d’ailleurs, de la compétence transmise aux pharmacies demandant une participation de 36 euros — et a demandé qu’elle soit reprise dès que possible. (voir la question ici)

Pour les personnes de nationalité française, les conjoints ou ayant le droit d’être ressortissant français

Pour faire cette demande, vous devez être ressortissant français, conjoint ou avoir droit à un ressortissant français et avoir 12 ans et 2 mois ou plus à la date du 1er octobre 2021.

Il est nécessaire de prévoir :

  • un certificat de vaccination, établi selon les règles du pays de vaccination et indiquant clairement le type de vaccin utilisé ; une pièce d’
  • identité (passeport ou carte d’identité en cours de validité) ;
  • une

  • preuve de résidence à l’étranger (permis de conduire indiquant l’adresse de résidence à l’étranger, facture de gaz , téléphone ou électricité de la résidence à l’étranger, titre ou bail de location (1ère page), reçu de loyer, certificat d’assurance logement, visa de séjour dans le pays de résidence ou permis de séjour étranger ou carte consulaire, etc.).

Pour les conjoints ou ceux qui ont des droits de ressortissants français, vous devez également fournir :

  • une copie de la pièce d’identité nationale en cours de validité de la personne qui détient la nationalité ; preuve de
  • la relation juridique avec le conjoint ou les enfants (copie du certificat de mariage ou du dossier de famille, certificat de Pacs, certificat de naissance contenant l’enregistrement du Pacs, acte de naissance de l’enfant). Tout document rédigé dans une langue étrangère doit faire l’objet d’une traduction certifiée en français.

La demande est faite directement en ligne.

Pour les personnes vaccinées avec un vaccin reconnu par l’OMS et non approuvées par l’Union européenne (Sinopharm et Sinovac), un décret leur permet d’accéder au carnet de santé 7 jours après l’administration d’une dose supplémentaire de VaccinARN.

ARTICLES LIÉS